groupe-reunion

CIF: Congé Individuel de Formation

S’absenter de son poste de travail pour mener à bien un projet professionnel : c’est possible grâce au congé individuel de formation (CIF). Rien à voir avec les stages en entreprise ; et pourtant à s’y méprendre ça y ressemble. Changer d’activité, acquérir une qualification plus élevée, participer à des missions associatives, tels sont les objectifs est l’objectif du CIF.

La nature juridique du CIF

Pour bénéficier d’un CIF, le salarié doit dans un premier temps faire une demande par écrit auprès de son employeur. Le nom de l’organisme, la durée et la date du début de stage, la nature de l’activité (enseignement, recherche, etc.), ou le type d’examen accompagné du certificat d’inscription devront être précisés par l’intéressé. Cette demande devra être effectuée 60 jours avant le début de la formation souhaitée ou 120 jours s’il s’agit d’un stage de 6 mois.

La durée du CIF

Dans le cadre du CIF, la durée de la formation ne peut excéder un an pour un stage à temps plein et 1 200 heures pour un stage à temps partiel. Contrairement au droit individuel de formation (DIF), tous les salariés (en justifiant 12 mois consécutifs d’ancienneté dans la même entreprise) peuvent tirer profit de ces actions de formation au cours de leur vie professionnelle.

Question financement

Le plus du CIF est par exemple la possibilité de profiter d’un congé d’un an afin de préparer un examen et de reprendre par la suite son activité professionnelle. Question financement, les frais sont pris en charge par des organismes agréés par l’Etat : FONGECIF (fonds de gestion du CIF) et OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés et spécialisés dans le domaine du spectacle, agriculture, économie sociale).

Les domaines les plus recherchés

Langues

> Anglais
> Français
> Espagnol
> Allemand
voir tout >

Bureautique

> Excel
> Word
> Access
> Powerpoint
voir tout >

Développement personnel

> Gestion du stress
> Gestion du temps
voir tout >
Annonces idlead